description in English

Présentation du projet

Robert W. Thomason, directeur de recherche au CNRS, mathématicien de renommée mondiale, est décédé en 1995 en pleine production scientifique. Ses travaux étaient centrés sur la K-théorie algébrique, mais touchaient aussi à la géométrie algébrique, à la théorie de l’homotopie et à la théorie des catégories. Chacun de ces domaines a été profondément marqué par sa contribution.
A sa mort, il a laissé 73 cahiers manuscrits remplis de notes mathématiques, légués à la bibliothèque interuniversitaire Mathématiques-Recherche Paris 6 / Paris 7.
Ces notes recouvrent l’ensemble de sa recherche, publiée et en cours à l’époque de son décès. Elles sont d’un intérêt non seulement historique, mais aussi scientifique. Elles contiennent plusieurs idées originales que des mathématiciens du monde entier sont venus consulter à la bibliothèque. Cependant, cette diffusion confidentielle n’était pas à la mesure de l’héritage mathématique considérable de Robert Thomason. C’est pour cette raison que l’équipe scientifique constituée de Bruno Kahn, Max Karoubi et Georges Maltsiniotis a décidé qu’une diffusion numérique de ces cahiers dans le monde entier permettrait de mieux exploiter les idées contenues dans ces documents inédits. Cette numérisation a été effectuée par la bibliothèque MIR Mathématiques Informatique recherche (Université Paris Diderot ; Université Pierre et Marie Curie ; CNRS) disposant du matériel nécessaire.

Accès aux Cahiers Thomason

Biographie de l’auteur

Robert Wayne Thomason (né à Tulsa, Oklahoma en 1952 – mort à Paris en 1995) obtient son doctorat à l’université de Princeton en 1977, sous la direction de John Moore. Il rejoint ensuite tour à tour le Massachussets Institute of Technology, l’université de Chicago, l’Institute for Advanced Study de Princeton, l’université John Hopkins et l’université d’Orsay. En octobre 1989, il rejoint l’équipe de Max Karoubi à l’université Paris 7, et devient directeur de recherche au CNRS. L’importance de son travail est reconnue quand il est choisi pour faire une intervention au Congrès international des mathématiciens à Kyoto en 1990 : “The local to global principle in algebraic K-theory” (Proceedings of the international congress of mathematicians-August 21-29, 1990, Kyoto, Japan. Vol. 1. pages 381-394. Springer. 1991). A sa mort brutale fin 1995, la bibliothèque de Mathématiques-Recherche de la BIUSJ hérite de ses cahiers et notes de travail actuellement conservés à la bibliothèque Mathématiques Informatique Recherche (Université Paris Diderot ; Université Pierre et Marie Curie ; CNRS) sur le site de Jussieu.

Informations légales et pratiques

Ce(tte) œuvre numérisée est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

 

Pour toutes questions concernant ces cahiers, vous pouvez contacter la responsable du projet de numérisation, Bérengère Warneck, à l’adresse : warneck[at]math.univ-paris-diderot.fr