25/02/2017 Mathématique du crime, apéro-polar à la bibliothèque Parmentier

Dans le cadre du cycle Le Goût des maths, organisé par les bibliothèques de la Ville de Paris en janvier et février, Bob Garcia,  ingénieur centralien de formation, musicien  et écrivain, sera présent le 25 février à la Bibliothèque Parmentier (20 avenue Parmentier, 11e) pour parler de l’usage des mathématiques dans le roman policier, et proposera quelques énigmes à résoudre. L’accès est libre.

A noter : la bibliothèque de l’Atrium (située au RDC du bâtiment) propose une collection de romans policiers, dont Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l’Éventreur,  publié par Bob Garcia en 2008

APERO POLAR : Mathématique du crime

 

Programme complet du cycle Le Goût des maths ici.

16/01/2017 Conférence de C. Villani aux Métallos

Le 16 janvier, Cédric Villani est de retour à la Maison des Métallos pour une conférence consacrée à la mathématique de la chauve-souris.

L’entrée est payante et la réservation conseillée. Retrouvez ici les informations pratiques pour y assister.

Présentation de la conférence sur le site des Métallos :

« Le livre de la nature est écrit en langage mathématique », a écrit Galilée il y a plus de 400 ans. Prenons l’exemple d’un animal fascinant, la chauve-souris, et découvrons ce qu’il peut y avoir de mathématique dans son étude.

02/10/2016 Après la Nuit Blanche, fragments de cuisine existentielle

Dimanche midi, dans On ne parle pas la bouche pleine, sur France Culture, Alain Kruger reçoit deux artistes pour une émission dédiée à la cuisine existentielle : une plasticienne japonaise, Lei Saito, conceptrice d’œuvres comestibles, et Laurent Derobert, qui utilise les mathématiques pour explorer la conscience et les rapports humains.

Illustration provenant de l’exposition au Palais de Tokyo, en 2012

Cette tentative de convertir les sentiments en équations n’est pas sans rappeler la Formule de l’amour prodigieux d’Isidore Isou (1925-2007), le créateur du lettrisme. Pour les curieux, cette formule illustrée est reproduite dans l’ouvrage de Michael Harris, Mathematics without apologies, disponible à la bibliothèque [cote 02.1 HAR 15]