Placeholder Image

catalogue des bibliothèques MIR

Recherchez un livre, une thèse, une revue

Read More

Placeholder Image

Revues électroniques

Plus de 800 revues électroniques en mathématiques et informatique

no

Placeholder Image

Bases de données

MathSciNet, zbMATH, IEEE, ACM...
 

Read More

Placeholder Image

Livres électroniques

Plus de 8000 livres électroniques édités par Springer, AMS, EMS, SIAM, Wiley...

Read More

30/05/2016 « Des particules, des étoiles et de l’éternité », Cédric Villani à la Maison des Métallos

La deuxième conférence de Cédric Villani à la Maison des Métallos intitulée Des particules, des étoiles et de l’éternité se déroulera le 30 mai, à 14h et à 19h. La réservation est conseillée.

Présentation de la conférence sur le site des Métallos :

Qu’arrivera-t-il dans un million d’années au système solaire ? et à notre galaxie ? et dans un milliard d’années ? Cette question a inspiré les mathématiciens et physiciens les plus brillants de ces derniers siècles. Aujourd’hui, elle pourrait bien être liée aux travaux de Cédric Villani sur l’amortissement Landau.

A savoir : la thèse que Cédric Villani a soutenue sous la direction de Pierre-Louis Lions en 1998, Contribution à l’étude mathématique des équations de Boltzmann et de Landau en théorie cinétique des gaz et des plasmas,est disponible à la bibliothèque du site Sophie Germain. [Cote THESE 05960]

 

File:Messier 81 HST.jpg

 

 

26-29/05/2016 17e salon de la culture et des jeux mathématiques, sur le thème « Mathématiques et société »

« La recherche mathématique se prend au jeu »  avec des jeux mathématiques expliqués par des chercheurs, un espace dédié à la simulation numérique pour découvrir des thèmes de recherche, et un café-chercheur, sur le stand partagé par le CNRS, la Fondation Sciences Mathématiques de Paris, l’IREM de Paris, l’Institut Henri Poincaré, l’Université Paris Diderot et l’Université Pierre et Marie Curie.

A Paris, place Saint Sulpice, du 26 au 29 mai,  à partir de 10 ans. Accès libre et gratuit.

En savoir plus

 

25/05-28/05/16 Rencontres-débats aux Éditions Cassini

 

A l’occasion du festival Quartier du Livre 2016, organisé en partenariat avec la mairie du Ve arrondissement et la mairie de Paris, les Éditions Cassini proposent quatre rendez-vous dans leur librairie, au 27 rue Gay-Lussac, Paris 5e :

  • Jeudi 26 mai, 18h30. Rencontre et débat avec entre autres, René Cori et le physicien Stéphane Décamps  sur le thème : La formation scientifique des jeunes est-elle en péril ? 
  • Samedi 28 mai, 18h30.  Présentation de l’ouvrage Le Commencement de l’infini : les explications transforment le monde de David Deutsch (à paraître le 7 juin), par les traducteurs du livre Françoise Gicquel et Jacques Treiner.

Liste des livres édités des Éditions Cassini présents dans les bibliothèques MIR ici

bandeau du haut

 

 

 

25/05/2016 Le Spectacle du ciel, Séminaire Histoire des sciences mathématiques

David Aubin – IMJ-PRG, Paris 6

Le Spectacle du ciel : la culture publique d’observation astronomique, 1780-1880

Séminaire Histoire des sciences mathématiques

mercredi 25 mai 2016 à 11h00

Jussieu, couloir 15-16, salle 413, 4 Place Jussieu, 75005 Paris

Dans une étude récente, David Aubin a cherché à comprendre la façon dont le ciel est devenu un objet d’observation populaire à Paris, comme en témoigne la fondation de l’Observatoire populaire du Trocadéro en 1880. Dans ce but, il s’est penché sur différents aspects de la culture publique d’observation astronomique dans le siècle précédent cette fondation. Avant 1780, le spectacle du ciel est une métaphore largement mobilisée, mais il n’y a peu que très peu de spectateurs. Entre 1780 et 1810, la pratique d’observation populaire commence à prendre forme par le biais des cours publics, des globes et des planétaires, et des télescopes, mais on n’y accorde assez peu d’importance sauf comme moyen de comprendre le système copernicien. Des années 1810 aux années 1840, plusieurs cours publics rencontrent un succès indéniables autour de planétaires relativement bon marché, une pratique qui a un impact peu connu sur les cours public plus connus d’Arago ou de Comte. A partir des années 1850, les lunettes astronomiques sur les places publiques à Paris acquièrent une relativement bonne réputation et leur présence devient plus visible dans les sources. C’est sur cette base que se développe une culture valorisant l’observation amateur du ciel qui mène, entre autres, à l’ouverture de l’observatoire du Trocadéro. En regard de cette histoire, les controverses qui accompagnent son existence mouvementée prennent ainsi une signification beaucoup plus claire. Une véritable épistémologie tacite de l’observation populaire prend forme et demeure objet de débats.

A lire aussi :

David Aubin, Charlotte Bigg, and H. Otto Sibum (eds). The Heavens on Earth: Observatories and Astronomy in Nineteenth-Century Science and Culture. Duke University Press, 2010

[Couverture]